Retours du projet européen

Retour en image sur notre semaine de mobilité dans le cadre du projet “Former a l’inclusion sociale par la musique” du 7 au 12 mai 2018.

Cette semaine à Barcelone au sein de la Taller de Musics a été une expérience très riche en apprentissage, en découverte et en émotion. Voici les témoignages de quelques participants:

Pierre: “On a découvert beaucoup de choses, de manière de travailler qu’on n’a pas forcément ici et qu’on pourrait mettre en place ici. Notamment avec des actions dans les quartiers ou pour les migrants. Ça m’a donné envie de faire ça ici, ça serait chouette de partager ce qu’on fait avec des gens du quartier et même de la ville”

Lily: “J’ai adoré cette semaine à Barcelone, ça nous a soudé, on a pu rencontrer d’autres élèves, voir la façon d’enseigner à la Taller de Musics et les projets sociaux qu’ils mettent en place. Les projets sociaux c’est quelque chose qui me touche beaucoup et c’était super de voir comment ils développent leurs projets et la façon dont ils mettent les personnes au centre et les rendent acteurs des projets.”

Johan ” J’ai découvert plein de choses durant cette semaine à Barcelone, la culture du flamenco qui est très présente mais aussi une autre approche de la musique, les espagnols ont une approche beaucoup plus basée sur le ressenti. Je ne connaissais pas de tout cet aspect social de la musique que nous avons pu découvrir avec les projets sociaux de Taller de Musics et ça m’a donné des idées.”

 

Advertisements

Mobilité à Barcelone

La mobilité à Barcelone a eu lieu du 7 juin au 13 juin. 37 personnes ont pu découvrir la Taller de Musics : 27 formateurs en formation et 10 observateurs.

La Taller de Musics avait préparé un superbe programme pour la semaine : nous avons pu découvrir leurs différents projets sociaux, leur école, rencontrer nos pairs et échanger sur nos pratiques. Plus particulièrement nous avons découvert 3 projets sociaux: Cabal Musical, Orpheus XXI et Taller Obert.

Cabal Musical est un projet d’innovation sociale pour l’inclusion, basé sur l’accompagnement artistique de jeunes musiciens. Les participants/es reçoivent une formation, une orientation et un support pour transformer leurs ambitions créatives en projets d’entrepreneuriat. Les talents musicaux sont soutenus dans l’objectif de participer à la transformation et à la dynamisation des quartiers et zones défavorisées, et à l’autonomisation des ses habitants.

Orpheus XXI: Alors que l’Europe accueille de nombreux réfugiés, la Saline royale (FR), le Centre International de Musique Ancienne (ESP), l’International Cities of Refugee Network (NOR) et l’association Coop’Agir (FR) valoriseront la présence en Europe de musiciens traditionnels professionnels réfugiés, qui formeront 20 instrumentistes et chanteurs réfugiés et qui interviendront à leur tour auprès d’enfants de toutes nationalités. Certains enfants seront sélectionnés pour former des ensembles musicaux en vue d’une série de concerts dans les écoles, les communautés de réfugiés et les institutions musicales en Europe. Les bonnes pratiques de ce modèle expérimental seront utilisées pour concevoir un programme d’activités reproductibles à partir de 2018. Sous la direction artistique du musicien Jordi SAVALL, ambassadeur de l’UE pour le dialogue interculturel, « ORPHEUS XXI – Music for life and dignity » est un projet d’action artistique et pédagogique, conçu comme une plateforme reproductible d’apprentissage, en faveur de l’intégration des jeunes réfugiés possédant une connaissance ou un talent musical.

DSCF0341

Taller Obert est un projet d’accompagnement pour la réinsertion sociale qui s’appuie sur un programme d’activités musicales de formation, de création, de relationnel et d’autonomisation. Il s’adresse à des adultes en risque d’exclusion, disposant d’aptitudes pour la musique, provenant ou étant en processus d’émancipation d’une entité, d’un centre ou d’un service d’assistance sociale où ils ont séjourné et/ou reçu une attention prolongée. Le programme met à leur disposition un lieu hebdomadaire gratuit d’apprentissage de la musique. En présentant l’activité musicale comme un aspect positif et essentiel à la participation sociale, l’initiative donne un sens aux transformations instaurées pendant leur séjour dans ces centres, et évite ainsi de faire une rechute lors de leur retour dans leur milieu social habituel.

 

Les bénéficiaires du projet

Le projet “Former à l’inclusion sociale par la musique” bénéficiera à 27 personnes en voix de professionnalisation qui suivent la formation du cycle long à Music’Halle.

La formation de cycle long à Music’Halle est une formation qui dure trois ans et qui débouche sur la présentation au MIMA (Diplôme de Musicien Interprètes des Musiques Actuelles).

Les bénéficiaires de ce projet ont réalisé un concert un mars à l’espace JOB:

Taller de Músics Escola Superior d’Estudis Musicals

Taller de Músics est une institution de référence dans l’enseignement de la musique populaire, à la fois national et international. Les élèves participent à un environnement créatif, dynamique et innovant qui leur permet d’apprendre et de développer une carrière musicale orientée vers n’importe quel style et s’adaptant à tous les niveaux.

Taller de Músics poursuit deux objectifs principaux, en respectant toujours les critères de professionnalisme et d’efficacité. D’une part, offrir une formation solide et complète. D’autre part, adapter les lignes éducatives aux réalités du moment, en pariant décidément pour une formation qui facilite l’insertion des étudiants sur le marché du travail.

Mais Taller de Músics est beaucoup plus, et se distingue comme une plate-forme qui développe un ensemble d’activités visant à la promotion et la diffusion de la musique.

 http://tallerdemusics.com

 

Former à l’inclusion sociale par la musique

Le projet

Music’Halle souhaite aujourd’hui renforcer les compétences de son personnel tant dans le domaine interne (professeurs, administratif) que dans les actions externes (former des publics spécifiques dans une démarche inclusive). Music’Halle est reconnue localement, régionalement, nationalement sur la solidité de sa formation. Notre implication dans la vie culturelle est fondamentale, et nous l’associons volontiers à une implication sociale : auprès de nos usagers qui bénéficient d’aides et dans la mesure du possible d’un public extérieur n’ayant pas accès à la musique, à l’expression par la musique. C’est l’axe fondamental de notre plan de développement européen. L’ouverture européenne s’inscrit dans une démarche objective : besoin de s’alimenter ailleurs, de rechercher des façons différentes de transmettre et à travers le prisme européen, synonyme d’interculturalité. Cette ouverture s’inscrit également dans une démarche humaniste : comprendre comment se transmet la musique ailleurs, c’est poser la question de l’autre et de son rapport à la musique. La démarche citoyenne de Music’Halle est ainsi essentielle. Aujourd’hui, l’établissement souhaite se rapprocher des population migrantes, des personnes marginalisées par leur origine, leur âge, leur fonction dans la société. L’ouverture à l’Europe c’est ainsi une volonté de comprendre ce que la transmission de la musique a d’interculturel et d’ancrer une pratique d’échange, d’écoute, d’expression avec ceux pour lesquels cette pratique est lointaine, peu évidente voire inaccessible. Nous recherchons donc de nouvelles méthodes, approches pédagogiques. Le projet “Former à l’inclusion sociale par la musique” est une occasion de donner à notre personnel les moyens de découvrir des expériences d’inclusion sociale par l’enseignement musical, d’acquérir des outils de transmission et de développer un sentiment européen par l’échange et la découverte de ces pratiques dans un environnement autre que l’espace national. Il s’agit bien de découvrir qu’au delà de nos territoires habituels, d’autres que nous ont des aspirations et des expériences similaires, parfois beaucoup plus développées, et que c’est en allant apprendre chez eux que l’on peut aussi leur donner l’occasion de nous découvrir.

Déclinaison des objectifs pour  les mobilités  de  formation :
– Développer les compétences auprès de publics spécifiques ayant peu accès à l’expression musicale (migrants, handicapés , personnes âgées…)
– Échanger autour de pratiques professionnelles : connaissance des publics, spécificité des démarches
– Acquérir de nouvelles méthodes  pédagogiques : transmettre la musique en dehors d’un cours traditionnel, transmettre à l’extérieur en dehors des cadres habituels
– Intégrer la dimension européenne dans le  projet  éducatif : favoriser et mettre en avant les points forts des échanges interculturels, appréhender hors de la zone nationale des pratiques qui nous semblent évidentes.

Le partenaire : Taller de Musics

Nous avons choisi notre partenaire, Taller de Musics, car c’est un établissement de structure et de dimension similaires et qui a des spécificités que nous n’avons pas : travail autour d’esthétiques particulières (comme la musique flamenca), travail  et productions dans le domaine social.
Nous souhaitons vivement comprendre l’articulation de cet établissement qui évolue entre une école de musique « classique », un acteur social et qui a un rôle dans l’enseignement supérieur.
La dimension européenne est bien sûre fondamentale, nous recherchons un partenaire hors de notre contexte national car nous pensons que les échanges extra-nationaux, s’appuyant sur des contextes différents, amènent des pratiques originales, innovantes qui doivent nous permettre d’envisager les transformations en faisant un nécessaire « pas de côté ».
Les programmes de formation envisagés s’appuient sur une dimension qui nous est commune, la musique, qui doit permettre de nous affranchir de ce qui nous éloigne (langue, contexte socio-culturel…). Le programme proposé est attractif également par la dimension de partage social qu’il apporte et la découverte d’activités autour de pratiques inclusives est une véritable plus-value pour notre personnel.
Music’Halle est bien évidemment force de proposition sur ces contenus, nous pensons que celui qui reçoit et apprend doit pouvoir exprimer son besoin. Initiateur de cette mobilité, notre établissement souhaite à terme nouer des liens forts sur des programmes, et pourquoi pas des échanges à venir. Music’Halle souhaite pouvoir se projeter avec des partenaires comme Taller de Musics, ce programme est tout à fait en cohérence avec une état d’esprit, une ouverture.